Photothèque





Monument du Latham 47

Ce monument érigé en 1931 rend hommage au commandant Guilbaud et aux 5 hommes qui sont morts à bord de leur avion « Latham 47″ en tentant d’aller secourir des explorateurs perdus sur la banquise du Nord de la Norvège.

Prison Médiévale

Cette prison a été construite au 14e siècle, encastrée dans les remparts de la ville. Elle est l’une des dernières prisons médiévales existantes en France.


Fortifications

La ville a été fortifiée à la fin du 14e siècle. On trouve des restes de fortifications (la ville était entourée de fossés avec des murailles garnies de tours et de places fortes). On peut encore voir la base de la tour des Fascines et de la tour d’Harfleur.



Chapelles de Barre-y-va

On y arrive par le sentier de la Gribane. La légende veut que des marins, pris dans le Mascaret, s’échouent sur la grève et y trouvent une statue de la Vierge. Pour la remercier de les avoir sauvés, ils lui construisent en 1216 une chapelle avec une voute en forme de coque de bateau renversé. L’un des plus admirables objets de cette chapelle est une maquette de bateau de 1640-1650, longue de 1,35 m et classée Monument Historique.

Eglise Notre-Dame

Cette église de style gothique flamboyant est l’une des plus belles de Normandie. Elle a connu trois grandes périodes de construction (11e siècle, 1382, 1426) au cours desquelles elle n’a cessé de s’agrandir. Ses magnifiques vitraux et ses façades ornées de sculptures font la richesse de cette Eglise.

Hôtel de Ville

Il s’agit d’un ancien hôtel particulier datant de la fin du 18e – début du 19e siècle. En 1922, le bâtiment est transformé en hôtel-restaurant. En 1938, il devient le studio de Radio-Normandie. Lors de la seconde guerre mondiale, il servit de QG aux allemands. C’est après la guerre qu’il devint l’hôtel de ville.




Maison des Templiers

Cette maison date du 13e siècle, c’est la plus vieille construction de la ville. Son nom et son histoire restent encore énigmatiques. Aujourd’hui la maison abrite le musée Biochet-Bréchot consacré à la peinture post-impressionniste d’Emile Bréchot et à l’histoire locale.

Le Marais

Le Marais est une zone naturelle qui régule les variations de niveaux d’eau entre l’hiver et l’été, et sauvegarde le centre-ville des inondations. Un sentier de découverte de la faune et de la flore est proposé, ainsi qu’un parcours sportif avec différents agrès.

Les Rivières

Les rivières Ambion et Sainte Gertrude sont longues de 2,8 km et 4,2 km. Elles abritaient originellement des truites et des saumons sauvages. Aujourd’hui seules des truites d’élevages sont présentes dans ces eaux et on peut apercevoir plusieurs variétés d’oiseaux qui investissent les lieux.


Hôtel du Bailli

Il a été construit en 1760-1782. En 1592, Henri IV fait de Caudebec le grand bailliage. La ville devient le centre de nombreuses juridictions administratives et fiscales. Cependant, peu de baillis (le bailli rend la justice au nom d’un roi ou d’un seigneur) y ont habité car le siège a été transféré à Yvetot durant la révolution.

Croix de Templier

Cette croix aurait été édifiée au XIIIe siècle par une commanderie qui aurait desservie la léproserie. Devant cette croix, se réunissaient les grands personnages visitant la ville, auxquels on offrait symboliquement la clé de la cité.


Bac n°10

Le bac, un des éléments patrimoniaux de la ville les plus importants, a servi jusqu’en 1977 à tous les Caudebecquais pour rejoindre « l’autre côté de l’eau ». Avec la généralisation des voitures, il s’est avéré insuffisant, d’où la construction du pont de Brotonne. Le bac part donc en réserve à Duclair jusqu’en 2001. Ce n’est qu’en 2012 que la mairie en fait un embarcadère.